Et là…

Début de journée ordinaire, mise à part la mini canicule annoncée…
Les rituels : les enfants à déposer (école/nounou…), vite, vite… ; l’arrivée à l’école pour être la première à la photocopieuse, la préparation de la classe avant l’ouverture du portail et l’inquiétude car mon bébé a eu 39 de fièvre la veille au soir… Tracas du quotidien…

Donc une journée qui commence, préoccupée je suis : appel du doc, arrangement avec le mari pour le boulot…

Et puis les voilà… !

Toujours en forme, avec le sourire et prêts à en découdre ! Pas le droit de flancher !

La journée se passe… Dernières évaluations, dans le calme ; je m’emporte de temps en temps sur les comiques de la classe, puis regrette… Quelques rigolades, et bousculades aussi ! Et toujours dans ma tête, ma fille…

En milieu de la journée, la nounou me rassure, ouf, je continue !

Après un midi à corriger sans presque avoir le temps de manger, ils reviennent… !

Après-midi : répétition de danse et chant pour le lendemain, pas vraiment dans le calme…

Puis 5 min avant la fin, 3 élèves m’interpellent :
« -Maitresse, on peut faire un petit truc devant la classe ? »
Pourquoi pas ! Pour une fois, j’ai 5 min d’avance !

Et là…

Mes 3 élèves chantent, pour moi, sur l’air de la chanson « J’ai demandé à la luuuu-une » d’Indochine.

Elles me remercient pour cette année, me demandent de ne pas partir…

Je suis émue, aux larmes, et bouleversée par tous leurs mots… Elles me touchent ces 3 préados. J’oublie un instant mes petits tracas et j’éprouve un sentiment de joie intense en pensant à mon métier. Merci les filles…

A la fin, elles me font un câlin et me demandent de rester l’année prochaine. Si seulement… mais comment expliquer le système de points de l’éducation nationale ?

Ce fut encore une très belle journée…

Miss Friss